Advocating for change

August 29, 2016
Written by Paul Boissonneault
It’s hard to believe it has been almost year since I have provided a synopsis to members within the Canadian fire service through Fire Fighting in Canada. Operationally, our CAFC activities have remained consistently busy however, one of the challenges we continue to face is communicating that information. Advocacy at the federal level is extremely important.


Many of the federal advocacy initiatives that have been successful have taken years of work by CAFC members and others, and continuous relationship building. The volunteer income tax credit, the 700Mhz broadband public safety network spectrum allocation, and changes to the Rail Safety Act are a few examples of successes that were not seen immediately. Though advocacy during our government-relations week is extremely effective, more heavy lifting is required at the local level, where meetings between parliamentarians in their home ridings and chief officers can provide an even higher level of effectiveness.

In the past two years an enhanced focus on advocacy and alignment with our national advisory council (NAC) was a priority. Part of that focus was to complete a new strategic plan to drive policy and process. The previous CAFC strategic plan was completed in 2010; since that time, changes required by the Not-for-Profit Act were implemented, the  CAFC board was reconfigured, and the NAC was established. These changes, however, did not affect the CAFC direction: inclusion and representation of all our NAC members has always been our strength. Revisiting the strategic plan by way of a working group with members of the CAFC board, members of the NAC, and with Integra Strategic Solutions was completed and brought forward for draft presentation at government-relations week in Ottawa in March. Government-relations week 2016 involved more chief officers, the largest number of meetings with parliamentarians, and the best-attended reception in the Speaker’s Lounge to date. Some of the draft work included a new mission and vision statement for the CAFC, key pillars for focus, and a work-back plan to try to complete by the end of 2016.

  The CAFC’s vision statement is now: Uniting Canada’s fire-service leaders. And our mission is: Connecting Canada’s provincial, territorial and allied associations and external stakeholders for the advancement of public and firefighter safety. These updates speak to the CAFC’s role as a facilitator of and advisor to our members’ needs on national issues and
federal mandates.

As the strategic plan moves forward, advocacy remains one of the most significant areas of dedication for our association, and is supported by the membership. There are some significant issues on which the CAFC has made considerable progress, and there is a necessity to communicate these successes to the tri services, the public and private sectors, and government. The most recent federal budget included:
  • The restoration of funding for HUSAR teams – $15.5 million;
  • The committal of $145.5 million to implement 33 Transportation Safety Board recommendations around the transportation of dangerous goods.
  • Inclusion of the CAFC in mental-health consultations with Public Safety Canada and Health Canada in next steps for first responder needs, and building a national action plan.
Since the budget was passed, there have been discussions with Public Safety Minister Ralph Goodale and Transport Minister Marc Garneau regarding public safety officer compensation for line-of-duty deaths and long-term injuries, resourcing and planning with regard to wildland urban interface fires and FireSmart, the TransCaer online training program for first responders, advanced timeline changes for DOT-111 tank cars, safety standards for legacy jacketed and legacy non-jacketed rail cars, fire-prevention programs for First Nations fire services, and pipeline safety. Interest in a national strategy for mental health, occupational-stress injuries and PTSD will continue to grow. The CAFC and others continue to push for changes to the National Building Codes of Canada for the 2020 edition to include firefighter safety as a core value.

I have watched the CAFC mature and grow. The CAFC is well positioned for the foreseeable future however, growth and success really is dependent upon involvement by members. Departments of all sizes are represented by the CAFC and the benefits are captured through involvement. Chief officers’ voices from coast to coast to coast representing their members and their geographic regions, supporting the NAC and the CAFC, is not only welcomed, but encouraged and needed. In a vast and very diverse Canada, the need for representation and involvement of membership is vital.

The CAFC works hard in the interest of the fire service and public safety. The talent that exists within the chief-officer ranks in the Canadian fire service is plentiful and also needed to do the heavy lifting required to affect positive change.  

I look forward to seeing many of you at Fire-Rescue Canada 2016 in St. John’s, Canada’s premier national networking opportunity for chief fire officers. Our friends in Newfoundland and Labrador are always great hosts and we will be sure to “Have
a time!”



Plaider en faveur du changement
Difficile à croire… Mais, presqu’un an déjà s’est écoulé depuis que j’ai présenté mon dernier résumé aux membres des services d’incendie canadiens par le biais de Fire Fighting in Canada. Opérationnellement, l’ACCP demeure fort occupée. Toutefois, promouvoir cette information est l’un des défis auquel nous continuons à faire face. Nos efforts de plaidoyer au niveau fédéral sont extrêmement importants.

Bon nombre de nos efforts de plaidoyer fédéraux fructueux, ainsi que le continuel établissement de relations, ont demandé des années de travail aux membres de l’ACCP. Une déduction fiscale aux pompiers volontaires, l’attribution du spectre pour les applications large bande de sécurité publique 700Mhz et l’apport de modifications à la Loi sur la sécurité ferroviaire sont quelques exemples de réussite qui ne sont pas immédiatement palpables. Malgré l’extrême efficacité des activités de plaidoyer menées pendant notre Semaine de relations gouvernementales, il faut faire de plus gros efforts au niveau local, là où les rencontres entre les députés dans leur circonscription et les officiers supérieurs peuvent s’avérer être encore plus efficaces.

Au cours des deux dernières années, nous avons priorisé le plaidoyer et l’alignement avec notre Conseil consultatif national (CCN). Une composante de cet emphase consistait à achever un nouveau plan stratégique devant mener la politique et le processus. Le dernier plan stratégique de l’ACCP a été complété en 2010. Depuis, les modifications imposées par la Loi sur les organisations à but non lucratif ont été mises en œuvre, le Conseil d’administration de l’ACCP a été reconfiguré et le CCN a été créé, sans toutefois affecter l’orientation de l’ACCP : l’inclusion et la représentation de tous les membres de notre CCN a toujours été notre force. Réexaminer le plan stratégique par l’entremise d’un groupe de travail composé de membres du Conseil d’administration de l’ACCP et du CCN ainsi que de représentants d’Integra Strategic Solutions a été achevé et proposé lors d’un exposé de présentation dans le cadre de la Semaine des relations gouvernementales qui se tenait à Ottawa en mars. Plus d’officiers supérieurs ont participé à la Semaine des relations gouvernementale de 2016. Nous avons organisé plus de réunions avec les parlementaires et la réception la plus courue dans le salon du Président, à ce jour. Un élément de l’avant-plan de travail incluait un nouvel énoncé de mission et de vision pour l’ACCP, les piliers principaux sur lesquels mettre l’accent et un arrière-plan de travail que nous devrions tenter d’achever d’ici la fin de 2016.

  Dorénavant, l’énoncé de vision de l’ACCP est « Unir les forces vives de la Sécurité Incendie au Canada » et notre mission est « Lier les associations provinciales/territoriales de même opinion et tous les intervenants externes pour l’amélioration de la sécurité du public et des pompiers ». Ces mises à jour témoignent du rôle que l’ACCP joue en tant que facilitateur et conseiller en ce qui a trait aux besoins de nos membres sur les questions nationales et les mandats fédéraux.

Au fil de l’évolution du plan stratégique, le plaidoyer reste l’un des domaines de prédilection de notre association, ce que les membres soutiennent. L’ACCP a fait des progrès remarquables sur plusieurs questions importantes. Il faut faire connaître ces succès aux trois services, aux secteurs public et privé ainsi qu’au gouvernement. Le budget fédéral le plus récent incluait :
  • Le rétablissement du financement des équipes ELSARMU - 15,5 millions $.
  • Un engagement de 145,5 millions $ pour mettre à exécution 33 recommandations du Bureau de la sécurité des transports sur le transport des marchandises dangereuses.
  • L’inclusion de l’ACCP aux consultations sur la santé mentale avec le ministère de la Sécurité publique et Santé Canada en ce qui concerne les besoins des premiers intervenants et l’élaboration d’un plan d’action national.
Depuis l’adoption du budget, nous nous sommes entretenus avec le ministre de la Sécurité publique, Ralph Goodale, et le ministre des Transports, Marc Garneau, sur l’indemnisation des agents de la sécurité publique tués dans l’exercice de leurs fonctions et victimes de blessures à long terme, la dotation en ressources et la planification en matière d’incendies de forêt en milieu périurbain, sans oublier le programme de formation en ligne Intelli-feu et TransCaer à l’intention des premiers intervenants, la réduction des délais en ce qui concerne les wagons citernes isolés et non-isolés de la spécification DOT-111, des programmes de prévention des incendies pour les services des Premières nations et la sécurité des pipelines. L’intérêt à l’égard d’une stratégie nationale en matière de santé mentale, des traumatismes liés au stress professionnel et du SSPT continuera de croître. L’ACCP continue d’insister sur l’apport de modifications au Code national du bâtiment du Canada afin d’inclure à l’édition 2020 la sécurité des pompiers en tant que valeur fondamentale.

J’ai vu l’ACCP mûrir et grandir. L’ACCP est en bonne position pour l’avenir. Cependant, la croissance et le succès dépendent vraiment de la participation des membres. L’ACCP représente des services de toutes tailles et pour tirer profit des avantages, il faut participer. La voix des officiers supérieurs d’un océan à l’autre représentant leurs membres et leurs régions géographiques, soutenant le CCN et l’ACCP, est non seulement bienvenue, mais elle est encouragée et nécessaire. Dans un Canada vaste et diversifié, la représentation et la participation de l’effectif sont essentielles.

L’ACCP défend ardemment les intérêts des services d’incendie et de la sécurité publique. Le talent, dans les rangs des officiers supérieurs des services d’incendie canadiens, abonde et il nous est nécessaire pour effectuer le gros travail requis pour apporter des changements positifs.  

Je suis impatient de rencontrer plusieurs d’entre vous lors de Secours Incendie 2016 Canada à St. John’s, la principale occasion de réseautage nationale du Canada pour les chefs d’état-major. Nos amis de Terre-neuve-et-Labrador sont toujours d’excellents hôtes. « Amusez-vous bien » !



Paul Boissonneault is president of the Canadian Association of Fire Chiefs and fire chief for the County of Brant Fire Department in Ontario. Contact him at This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it




Subscription Centre

 
New Subscription
 
Already a Subscriber
 
Customer Service
 
View Digital Magazine Renew

Most Popular


We are using cookies to give you the best experience on our website. By continuing to use the site, you agree to the use of cookies. To find out more, read our Privacy Policy.