www.firefightingincanada.com

Association news News
Goodale commits to election promises


February 12, 2016
By Rob Evans
Public Safety Minister Ralph Goodale Public Safety Minister Ralph Goodale says he’s optimistic that benefits for firefighters promised by the Liberals during the 2015 election campaign will be in the government’s first budget

Public Safety Minister Ralph Goodale says he’s optimistic that benefits for firefighters promised by the Liberals during the 2015 election campaign will be in the government’s first budget, and that restored funding for heavy urban search and rescue teams will follow once consultation is complete.

Goodale wouldn’t commit to a timeline for HUSAR funding but he said in a phone interview that he and Prime Minister Justin Trudeau are focused on supporting the all-hazard teams.

“As members of Parliament in the opposition, we’ve been working on this for quite a while,” Goodale said.

“It’s obviously now important that we’re in government to do the consultation with other partners. It’s an important service, responding to everything from ice storms to floods to wildfires to building collapses – any other kind of disaster situation that you can imagine.”

The Canadian Association of Fire Chiefs (CAFC) has been advocating for restored funding for the country’s four remaining HUSAR teams – in British Columbia, Alberta, Manitoba and Ontario – since the Conservatives announced in 2012 that the Joint Emergency Preparedness Program was to be eliminated.

During the CAFC’s government-relations week in February 2015, the then third-party Liberals made it clear to fire chiefs that a Liberal government would reinstate HUSAR funding, a position reinforced by Trudeau in April 2015.

“A future Liberal government would immediately reinstate federal funding to Canada’s four heavy urban search and rescue teams,” Trudeau said at the International Association of Fire Fighters’ Canadian legislative conference last spring.

During the campaign for the October election, Liberal Party of Canada president Anna Gainey also maintained support of the all-hazard teams.

“Liberals know that being able to respond swiftly and effectively to whatever emergencies arise is in our national interest,” she said.

CAFC president Paul Boissonneault said the association is eagerly awaiting working with the new government.

“We are delighted that the Liberal party agreed with many of our key advocacy positions,” he said.

Boissonneault said it is important, as the voice of the Canadian fire service, for the CAFC to be at the table for talks centered on the all-hazard team funding.

“Public safety is a national priority. Supporting the all-hazard team funding as a federal responsibility has been identified by the elected government, and the CAFC will ensure that it remains a key advisory stakeholder on this national issue.”

Goodale’s mandate letter from the prime minister includes a directive to enhance compensation for public-safety officers who are permanently disabled or killed in the line of duty, restore funding to provinces and territories to support HUSAR teams, and create a national action plan for post-traumatic stress.

“There was some real concern [with stakeholders] a couple of years ago when the federal government announced they were going to withdraw from that service,” Goodale said of the HUSAR funding.

As a member of the opposition, Goodale said, cutting the funding just didn’t strike him as right; public safety, he said, is a core government function.

“One of the most important functions of the government, any level of government, is to keep your people [citizens] safe.”

The minister said it is important that consultation with provincial and municipal governments, to which the Liberals committed in opposition, come to fruition now that they have formed the government. But Goodale cautions that consultation will take time.

“The consultation is at a very early stage now but the instruction from the prime minister in his mandate letter to me was very clear.”

Goodale emphasized that restoring the capacity of the HUSAR teams across Canada is important but only after thorough review with all stakeholders has been completed.

“I admire what firefighters do, day in and day out,” he said, “and I hope that the compensation benefit would be in our first budget. That is the objective. And the funding for the HUSAR, just as soon as we get the consultation finished.”

Boissonneault said he is enthusiastic about future collaboration with the government.

“The CAFC is very encouraged by the mandate letter by the prime minister and the support of Public Safety Minister Goodale on the all-hazard teams as well as other key issues – PTSD with first responders, line-of-duty compensation benefits for first responders, and emergency management consultation with all levels of government and indigenous peoples are all extremely important public safety issues.”


Rob Evans chairs the Canadian Association of Fire Chiefs editorial committee and is the chief of Redwood Meadows Emergency Service in Alberta. Contact him at evansrob50@gmail.com




M. Goodale s’engage à tenir les promesses électorales
Par Rob Evans

Le ministre de la Sécurité publique, Ralph Goodale, s’est dit optimiste que les prestations pour les pompiers promises par les libéraux lors de la campagne électorale de 2015 seront inscrites au premier budget du gouvernement et que le rétablissement du financement des équipes de recherche et de sauvetage en milieu urbain à l’aide d’équipement lourd suivra, une fois la consultation terminée.

M. Goodale n’a pas voulu établir d’échéancier en ce qui a trait au financement d’ELSARMU. Mais, lors d’une entrevue téléphonique, il a affirmé que le Premier ministre Justin Trudeau et lui se concentrent sur le soutien des équipes tous risques.

« En tant que députés de l’opposition, nous avons défendu cet enjeu », de dire M. Goodale.

« Maintenant que nous formons le gouvernement, il nous impose de consulter les autres partenaires. Répondre à tout, qu’il s’agisse de tempêtes de verglas, d’inondations, de feux de forêt, d’effondrements des bâtiments ou de toute autre catastrophe imaginable est un service considérable ».

L’Association canadienne des chefs de pompiers (ACCP) a préconisé le rétablissement de la prise en charge des quatre équipes d’ELSARMU restantes en Colombie-Britannique, en Alberta, au Manitoba et en Ontario depuis que les conservateurs ont annoncé en 2012 l’élimination du Programme conjoint de protection civile.

Pendant la Semaine des relations gouvernementale de l’ACCP qui se tenait en février 2015, les libéraux, troisième parti à l’époque, avaient clairement signalé aux chefs de pompiers qu’un gouvernent libéral rétablirait le financement d’ELSARMU, une position qu’avait réitéré M. Trudeau en avril 2015.

« Un futur gouvernement libéral rétablirait immédiatement la prise en charge fédérale des quatre équipes de recherche et de sauvetage en milieu urbain à l’aide d’équipement lourd », avait déclaré M. Trudeau lors de la Conférence législative de l’Association canadienne des chefs de pompiers, au printemps dernier.

Pendant la campagne électorale d’octobre, la présidente du Parti libéral du Canada, Anna Gainey, a également réaffirmé le soutien des équipes tous risques.

« Les libéraux sont conscients que la capacité de répondre rapidement et efficacement à toute situation d’urgence est dans notre intérêt national » a-t-elle dit.

Le président de l’ACCP, Paul Boissonneault, a fait savoir que l’Association est impatiente de collaborer avec le nouveau gouvernement.

« Nous sommes ravis que le Parti libéral convienne de plusieurs de nos principales positions » a-t-il dit.

M. Boissonneault a ajouté qu’à titre de porte-parole des pompiers du Canada, il est primordial que l’ACCP participe aux discussions axées sur le financement de l’équipe tous risques.

« La sécurité publique est une priorité nationale. Soutenir la prise en charge de l’équipe tous risques au titre de responsabilité fédérale a été identifié par le gouvernement élu. L’ACCP veillera à demeurer un des principaux intervenants consultatifs sur cet enjeu national ».

La lettre de mandat que le Premier ministre a remis à M. Goodale comprend une directive visant à optimiser les prestations des agents de la sécurité publique qui sont handicapés de façon permanente ou tués dans l’exercice de leur fonction, rétablir le financement aux provinces et aux territoires pour soutenir les équipes d’ELSARMU et mettre au point un plan d’action national portant sur le stress post-traumatique.

« Il y a quelques années (les parties prenantes) se sont beaucoup inquiétées lorsque le gouvernement fédéral avait annoncé qu’il se retirerait de ce service » a dit M. Goodale en parlant du financement d’ELSARMU.

En tant que député de l’opposition, M. Goodale avait déclaré que de couper dans les budgets ne lui semblait pas être la chose à faire. La sécurité publique, avait-il dit, est une fonction fondamentale du gouvernement.

« Assurer la sécurité de notre peuple (des citoyens) est l’une des fonctions les plus importantes du gouvernement, de tout palier de gouvernement ».

Le ministre a déclaré qu’il est de bon ton que la consultation avec les gouvernements provinciaux et municipaux, envers laquelle les libéraux se sont engagés lorsqu’ils étaient dans l’opposition, se concrétise maintenant qu’ils forment le gouvernement. Mais, il met en garde que la consultation prendra du temps.

« Le délibéré en est à ses tout débuts. Toutefois, les directives que le Premier ministre m’a donné dans sa lettre de mandat sont on ne peut plus claires ».

M. Goodale a souligné qu’il est important de rétablir la capacité des équipes d’ELSARMU partout au Canada, mais seulement au lendemain d’un examen avec toutes les parties prenantes.

« J’admire ce que font les pompiers jour après jour et j’espère que les prestations consécutives seront inscrites à notre premier budget. Tel est l’objectif. Sans oublier le financement d’ELSARMU, dès que la consultation sera terminée » a-t-il dit.

M. Boissonneault s’est dit enthousiaste quant à la collaboration future avec le gouvernement.

« L’ACCP est très encouragée par la lettre de mandat du Premier ministre et par l’appui du ministre de la Sécurité publique, Ralph Goodale, en ce qui concerne les équipes tous risques ainsi que d’autres questions clés. Le SSPT chez les premiers répondants, les prestations consécutives aux blessures et aux décès dans l’exercice de leurs fonctions pour les premiers répondants ainsi que la consultation sur la gestion des situations d’urgence avec tous les paliers de gouvernement et les peuples autochtones sont toutes des questions de sécurité publique extrêmement importantes ».


Rob Evans préside le Comité de rédaction de l’Association canadienne des chefs de pompiers. Il est le chef des Redwood Meadows Emergency Service en Alberta. Veuillez communiquer avec lui au evansrob50@gmail.com




Print this page

Related



Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*