www.firefightingincanada.com

News
Planifier, stratégie en tête

En septembre 2016, les délégués à l’Assemblée générale annuelle de l’Association canadienne des chefs de pompier (ACCP) qui se tenait à Terre-Neuve ont approuvé un plan stratégique définissant une nouvelle orientation et une nouvelle vision pour l’Association.

February 22, 2017
By John McKearney

« Unir les forces vives de la Sécurité Incendie au Canada » et « Lier les associations provinciales/territoriales/de même opinion et tous les intervenants externes pour l’amélioration de la sécurité du public et des pompiers » font écho à l’engagement pris par le Conseil d’administration de l’ACCP en ce qui concerne être la voix du service d’incendie canadien par le biais de partenariats inclusifs et de leadership stratégique au niveau national, y compris comme conseiller de confiance auprès du gouvernement fédéral.

Le plan stratégique identifie quatre thèmes ou piliers devant guider le Conseil d’administration et les associations dans la prise de décision d’affaires et de leadership, à savoir la gouvernance, l’engagement et le développement des dirigeants, les relations avec les partenaires et les parties prenantes et le plaidoyer.

Par l’entremise de la gouvernance, les rôles et responsabilités du Conseil d’administration, du Conseil consultatif national, du directeur général et des membres du personnel sont énoncés et mis à exécution convenablement. Les comités de l’ACCP sont soutenus et axés sur les domaines substantiels et un processus de succession quant au président et aux postes au Conseil d’administration est en place. Les principales politiques, processus et procédures sont instaurés pour guider la prise de décision, la planification et la mise en œuvre efficace des programmes.

Grâce à l’engagement et au développement des dirigeants, l’ACCP mettra à exécution une vision plus large en reliant les parties prenantes et en travaillant en étroite collaboration avec le Conseil consultatif national pour servir les membres et pour renforcer leur sentiment d’appartenance à l’ACCP et à leurs associations provinciales et territoriales respectives. Les services aux membres sont définis comme étant ceux qui répondent aux besoins nationaux de l’effectif.

Par le biais des relations avec les partenaires et les parties prenantes, l’ACCP continuera d’être l’expert de l’industrie et du gouvernement en matière de sécurité publique et de questions d’intérêt national. Par l’entremise du Conseil consultatif national, l’ACCP fait fonction de voie d’accès aux experts en matière de lutte contre les incendies et elle facilitera les communications interrégionales sur les questions connexes.

Grâce au plaidoyer, l’ACCP et le Conseil consultatif national aborderont, au nom des services d’incendie canadiens, les questions qui favorisent et qui améliorent la sécurité publique et celle des pompiers. En tant que conseiller de confiance du gouvernement fédéral, l’ACCP insistera pour que ces dites questions soient incluses aux plates-formes des partis politiques du Canada. Forte d’une capacité de recherche durable et de mesures de rendement claires, l’ACCP élaborera un plan de plaidoyer à long terme.

En quoi le nouveau plan stratégique sera-t-il différent?  Par le biais du Conseil consultatif national et des services et programmes à l’intention des membres, l’ACCP sera mieux alignée avec les provinces ce qui réduira le chevauchement et les duplications. L’ACCP cessera d’essayer d’être tout pour tout le monde et se concentrera sur les questions stratégiques nationales comme la base de données nationale sur les incendies, le programme de recrutement et de rétention « Répondre à l’appel », l’initiative nationale sur la santé mentale et le programme à l’intention des chefs de direction d’état-major. Le rôle du Conseil consultatif national est plus clair et vise à soulever des questions de portée nationale ou multirégionale, et à aviser le Conseil d’administration de l’ACCP.

L’ACCP jouera un rôle prédominant dans la détermination de ce qui est nécessaire à l’échelle nationale pour rallier les responsables des services d’incendie à l’objectif de sécurité publique. Par le biais de la recherche, du plaidoyer et des partenariats, l’ACCP influencera les règlementations et les normes nationales et se concentrera sur l’engagement et le développement des dirigeants de demain.

L’ACCP a entamé sa recherche d’un directeur général chargé. L’effectif a déterminé les services aux membres prioritaires pour 2017, notamment la mise à exécution de la désignation de chef de direction d’état-major qui allie l’expérience, l’éducation et les réalisations à une désignation reconnue à laquelle les chefs de pompier, les gestionnaires municipaux et les élus peuvent s’attendre comme marque de qualité des dirigeants des services d’incendie.

« Répondre à l’appel » est un programme bien fondé conçu pour recruter et former des personnes de qualité désireuses de fournir un leadership et de s’engager au sein de leurs communautés. Il peut facilement être adapté à la culture des services d’incendie communautaires canadiens et il rend hommage aux incroyables contributions des bénévoles et des professionnels des services d’incendie rémunérés, sur appel, partout au pays.

La base de données nationale sur les incendies donnera lieu à la confiance dans la recherche et dans les données utilisées lors de la prise de décision au niveau macro. Ce niveau de cohésion et de robustesse permettra aux services d’incendie canadiens d’apprendre et d’utiliser des hypothèses testées pour étayer les décisions d’investissement en matière de sécurité publique.

La stratégie nationale en matière de santé mentale de l’ACCP se penchera davantage sur le mieux-être des pompiers et des premiers répondants et les effets des facteurs de stress professionnel.

Grâce à la mise en œuvre d’une stratégie nationale en matière de santé mentale saine, les pompiers sauront s’occuper d’eux-mêmes et ils seront en mesure de venir en aide aux citoyens éprouvant des problèmes de santé mentale..

Ce nouveau plan stratégique place le Comité exécutif de l’ACCP, son Conseil d’administration, le Conseil consultatif national et ses membres en état de réfléchir à l’échelle nationale, d’inspirer au niveau régional et d’être efficace au palier local.


Print this page

Related



Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*