www.firefightingincanada.com

Association news News
CAFC: A new era of professional development / Une nouvelle ère de perfectionnement des compétences

With training costs and budget constraints in mind, especially for volunteer departments, the Canadian Association of Fire Chiefs (CAFC) has developed a new, online learning system available free of charge to fire company line officers who are members of the CAFC.

February 5, 2015
By Rob Evans
>The CAFC’s new online learning centre enables chiefs to take courses to help them achieve the Chief Fire Officer (CFO) designation. CFO 2014 recipients Jason DeJong (North Oyster

Members can take up to 15 courses in the first year from a catalogue of about 1,000 programs including finance, human resources, leadership, project management, communication, negotiation, managing organizational change, facilitating, workplace conflict and others.

CAFC executive director John-Paul Cody-Cox said the leadership program will allow CAFC members to develop stronger business and management skills without having to spend thousands of dollars to take classes or travel across the country.

For more than a year, the CAFC has been developing tools and services to help members with their professional development.

“This program will help chief fire officers take more control of their professional development, especially in small and volunteer departments where resources are scarce,” said Cody-Cox.

“The program reduces the cost of learning and extends leadership development for more employees – all for the cost of a CAFC membership.

“We will have 15 courses open to members over the course of a year and this may expand as demand for courses increases. Everything can be done from your computer in the comfort of your office or home when you have time.”

Many volunteer departments are hiring their first paid members – fire chiefs who are expected to manage what is often the biggest organized group associated with small-town government.

Many of these new chiefs need support. Cody-Cox said it is important for the CAFC to offer something of value to CAFC members and those considering joining the association. This was evident in the results of a survey conducted by the CAFC in 2012.

“Members said loudly and clearly they wanted to see value from their CAFC (memberships),” Cody-Cox said. “The biggest gaps in their departments and for themselves was access to professional leadership development.”

The CAFC’s efforts have been well received. Bernie Van Tighem, the fire chief in Elkford, B.C., and a previous member of the CAFC’s chief-fire-officer committee, said this new initiative fills a void for both newer chief fire officers and more experienced ones.

“Having access to relevant material is a plus for the newer chief fire officer, especially in a self-delivered model,” Van Tighem said.

Cody-Cox said the CAFC hopes that the online training will provide foundational skills for first-time managers and upgrading/enhancement for those more experienced.

Additionally, said Cody-Cox, the CAFC will invest in a webinar series on topics relevant to the fire service.

“The tools we are bringing online are for all members, whether career or volunteer,” he said.

“We know our volunteer chief officers have many obstacles in terms of time and/or resources to commit to professional development. We’re trying to build programs and services that fit their needs.”

Cody-Cox said he believes the online training initiative will strengthen the entire Canadian fire service.

“We talk a lot about being the voice of the fire service, especially in terms of advocacy at the federal level. This step toward providing more relevant day-to-day tools is about broadening relevant programming to include the development of leaders of the fire service.”

Rob Evans is the chief fire officer for Redwood Meadows Emergency Services, 25 kilometres west of Calgary. Evans attended the Southern Alberta Institute of Technology in 1989 and studied photojournalism. In 1992, he joined RMES after taking pictures of an interface fire and making prints for the department. He has his NFPA 1001 level II certification, NFPA 472 Operations and Awareness (hazmat), NFPA 1041 level I (fire service instructor), Dalhousie University Certificate in Fire Service Leadership and Certificate in Fire Service Administration and is a registered Emergency Medical Responder with the Alberta College of Paramedics. He lives in Redwood Meadows with his wife, a captain/EMT with RMES, and three children. Follow him on Twitter at @redwoodwoof


Coûts de formation et contraintes budgétaires à l’esprit, en particulier en ce qui a trait aux services volontaires, l’Association canadienne des chefs de pompier (ACCP) a développé un nouveau système d’apprentissage en ligne disponible gratuitement aux agents de première ligne du service des incendies, membres de l’ACCP.

Dans la première année, les membres peuvent s’inscrire jusqu’à 15 cours figurant dans un catalogue de près de 1 000 programmes y compris les finances, les ressources humaines, le leadership, la gestion de projet, les communications, la négociation, la gestion du changement organisationnel, la médiation, la résolution de conflits en milieu de travail et autres.

Le directeur général de l’ACCP, John-Paul Cody-Cox, a déclaré que le programme de leadership permettra aux membres de l’ACCP de renforcer leurs compétences en affaires et en gestion sans qu’ils aient à dépenser des milliers de dollars pour suivre des cours ou à se déplacer à travers tout le pays.

Depuis plus d’un an, l’ACCP développe des outils et des services pour contribuer au développement professionnel des membres.

« Grâce à ce programme, les chefs d’état-major auront plus de contrôle sur leur développement professionnel, surtout au sein des plus petits services d’incendie et des services volontaires où les ressources sont rares », a affirmé M. Cody-Cox. « Le programme réduit les coûts d’apprentissage et élargit le développement du leadership pour un plus grand nombre d’employés. Tout cela, simplement en échange des frais d’adhésion à l’ACCP.

« Les membres pourront s’inscrire à 15 cours, au fil de l’an, et cela pourrait s’élargir en fonction de la demande. Tout se fait à partir de votre ordinateur dans le confort de votre bureau ou de votre domicile, lorsque vous avez le temps ».

De nombreux services d’incendie bénévoles procèdent à l’embauche de leur premier employé rémunéré, des chefs de pompier qui sont censés gérer ce qui est souvent le plus important groupe organisé associé à un gouvernement d’une petite ville. Plusieurs de ces nouveaux chefs ont besoin de soutien. M. Cody-Cox a souligné l’importance pour l’ACCP d’offrir quelque chose de valeur à ses membres et à ceux qui envisagent de le devenir. C’est d’ailleurs ce que révélait un sondage qu’elle avait effectué en 2012.

« Les membres ont déclaré haut et fort qu’ils voulaient que leur adhésion à l’ACCP confère de la valeur », de dire M. Cody-Cox. « L’accès au développement du leadership constituait la plus grande lacune, dans leur service et pour eux-mêmes ».

Les efforts de l’ACCP ont été bien reçus. Selon Bernie Van Tighem, chef de pompier à Elkford (Colombie-Britannique) et ancien membre du Comité des chefs d’état-major de l’ACCP, cette nouvelle initiative comble un vide tant pour les nouveaux chefs

d’état-major que pour les plus expérimentés.

« Avoir accès à des documents pertinents est un plus pour les tout nouveaux chefs d’état-major, surtout sous forme de modèle autonome », a déclaré M. Van Tighem.

Aux dires de M. Cody-Cox, l’ACCP espère que la formation en ligne fournira des compétences de base aux gestionnaires néophytes et rehaussera/renforcera celles des gestionnaires plus expérimentés.

M. Cody-Cox a ajouté que l’ACCP investira dans des séries de webinaires sur des sujets pertinents aux services d’incendie.

« Les outils que nous affichons en ligne sont à l’intention de tous les membres, de carrière ou volontaire. Nous sommes conscients que nos chefs d’état-major volontaires sont confrontés à plusieurs obstacles en termes de temps et/ou de ressources en ce qui a trait au perfectionnement des compétences. Nous tentons d’offrir des programmes et des services qui répondent à leurs besoins ».

M. Cody-Cox croit que l’initiative de formation en ligne renforcera le service d’incendie canadien dans son entièreté.

« Nous nous targuons d’être le porte-parole des pompiers du Canada, en particulier en ce qui concerne le plaidoyer au palier fédéral. Cette étape visant à fournir des outils plus pertinents jour après jour consiste à élargir la programmation pour former des leaders au sein des services d’incendie ».

Rob Evans est le chef d’état-major des Redwood Meadows Emergency Services, à 25 kilomètres à l’ouest de Calgary. En 1989, M. Evans a fréquenté l’Institut de technologie du sud de l’Alberta et il a poursuivi des études en photojournalisme. En 1992, il se joint aux RMES après avoir pris des photos d’un feu en zone périurbaine et avoir fait des tirages pour le service d’incendie. Il est titulaire d’une certification 1001 de niveau II de la NFPA, d’une certification de niveau 472 de la NFPA, opérations et actions de sensibilisation (HAZMAT), d’une certification 1041 de niveau I de la NFPA (instructeur sapeur-pompier), d’un certificat en leadership en service d’incendie de l’Université Dalhousie et d’un certificat en administration de service d’incendie. Il est intervenant médical d’urgence agréé du Alberta College of Paramedics. Il vit à Redwood Meadows avec sa femme, capitaine/ÉMU aux RMES, et leur trois enfants. Suivez-le sur Twitter à @redwoodwoof


Print this page

Related



Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*